Peindre, c’est traiter de couleurs. C’est mélanger les couleurs, leur donner une forme, les organiser de manière à ce qu’elles révèlent des relations subtiles, afin de créer un dialogue visuel. La variété des couleurs peut sembler infinie, mais il y a un élément qui les unit toutes et c’est la lumière.
La lumière est présente dans chaque couleur. La lumière est l’élément qui nous permet de percevoir les couleurs ou qui permet aux couleurs d’émaner.

Allégoriquement, la lumière est la conscience. L’infinie variété des couleurs rappelle l’infinie diversité de l’humanité : chaque être humain est spécifique, différent, a sa propre « couleur » (et je ne parle pas seulement de la couleur de la peau), mais il existe un élément qui nous unit tous : la Lumière, ou dans ce cas : la conscience.

Il est important de se rappeler que malgré la diversité et les séparations apparentes, nous sommes UN ! Une seule Humanité qui vit sur la même planète et qui partage un destin commun. Si nous perdons la conscience de notre véritable nature humaine, alors la séparation peut prévaloir sur l’unité, et nous ne pourrons pas « peindre », créer, avec nos vies.

Il est important de ne pas perdre la conscience de l’Unité. Surtout en ces temps de tempêtes politiques mondiales.